Bienvenue sur le site du CRES

Atelier de plaidoyer et de renforcement des capacités pour une taxation plus forte des produits du tabac au Cameroun

Le 28 juin 2021, le CRES a participé virtuellement à un atelier de plaidoyer et de renforcement des capacités pour une taxation plus forte des produits du tabac au Cameroun. La conférence était organisée dans le cadre du projet « Contribuer à une amélioration des politiques publiques relatives au tabac pour une diminution du tabagisme en Afrique de l’Ouest et du Centre », un projet exécuté par le CRES avec le soutien financier de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) dont l’objectif général est de contribuer à la réduction de la consommation des produits du tabac dans les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de Ouest (CEDEAO) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

Dr. Pape Yona MANE, économiste, enseignant chercheur à l’UFR des Sciences Economiques et de Gestion de l’université Gaston Berger de Saint-Louis et coordonnateur scientifique au CRES du « projet de recherche action sur la fiscalité des produits du tabac en Afrique de l’Ouest », a fait trois (3) communications au cours de cette conférence. Des communications sur l’outil de simulation sur la fiscalité des produits du tabac, les méfaits de la chicha et sur l’appui à la construction d’un argumentaire pour la redynamisation du processus d’adoption de la loi antitabac ont été présentées. Quant à l’équipe nationale de recherche du Cameroun, elle a procédé à la restitution de ses travaux sur l’état des lieux de la fiscalité du tabac. Des échanges et discussions portant sur la loi nationale antitabac au Cameroun, notamment les  enjeux, l’état des lieux du processus d’adoption et les perspectives ont eu lieu, à l’initiative de la Coalition Camerounaise Contre le Tabac (C3T) qui a organisé l’atelier avec ses partenaires locaux et l’appui du CRES.

La C3T est une organisation constituée d’un réseau d’organisations de la Société Civile camerounaise d’une trentaine d’associations, de membres institutionnels et bénévoles, œuvrant pour un Cameroun sans maladies et décès liées au tabac.

Top