Traduire la page

A PROPOS DU CRES

Le CRES est une association qui a été créée en 2004 par un groupe d'enseignants-chercheurs

Plus...

ATELIERS SUR LE TABAC

la page est disponible sur:

FORUM CRES-SCA

La page du Forum est disponible sur http://www.cres-sn.org/forum/

DOMAINES DE RECHERCHE

• Economie des ressources humaines

Investir dans le capital humain, à travers l’éducation, la santé et les politiques de population, est la voie royale pour assurer la croissance économique durable, modifier les comportements et instaurer une société démocratique.

Read More

• Développement local, Intégration régionale et Mondialisation

La mondialisation des systèmes de production et d’échange se définit comme le double processus de transformation de la division internationale du travail et  l’interdépendance croissante des économies nationales. Tout le problème est de savoir comment se réalise cette articulation, et quelles politiques et stratégies économiques sont susceptibles de lever les contraintes qu’impose cette interdépendance.

Read More

• Economie de l'Information et de l'innovation

L’économie contemporaine est caractérisée par l’importance de l’information  et de l’innovation. D’abord, le contexte international est marqué par des avancées fulgurantes en matière de création, de traitement, de transmission, et d’utilisation de l’information.

Read More

• Secteur Rural

D’après les données du Fonds international de développement agricole (FIDA), le nombre d’êtres humains qui pourraient avoir chroniquement faim d'ici à 2025 s’élèvera à 1,2 milliard. Dans ce contexte, la forte hausse des prix des denrées alimentaires a remis au cœur des préoccupations des analystes en économie du développement les questions de l’agriculture.

Read More

• Croissance et Equité

Au cours des cinq dernières années, les chercheurs du CRES ont mené de nombreux travaux sur les questions de pauvreté, de distribution et d’accès aux services sociaux. Durant les quatre prochaines années, le programme de recherche du Département Croissance et équité mettra davantage l’accent sur l’analyse des sources de la croissance et des  interactions entre croissance, inégalités et pauvreté afin de mieux d’identifier les voies les plus rapides pour atteindre les objectifs de  réduction de la pauvreté .

Read More

AGENDA

Abidjan, 10-13 février 2014 - Ateliers de sensibilisation
Abidjan, 10-13 février 2014 - Ateliers de sensibilisation des parlementaires et des administrations fiscales pour un changement de taxation en Afrique de l’Ouest

1ère Edition FORUM NATIONAL DE VULGARISATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SOCIALE
King Fahd Palace hôtel, 7 janvier 2014- CRES- SCA, FORUM NATIONAL DE VULGARISATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SOCIALE SUR SENEGAL ET LES PAYS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST

Visite de travail du SG de l'OCI au CRES
12 décembre 2013- Visite de travail du SG de l'OCI au CRES

Conférence internationale sur CROISSANCE SOUTENABLE ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE
Dakar, Hôtel Pullman, 25-26 novembre 2013

Lancement 3 ouvrages sur Droit du sport
Cérémonie de lancement des nouvelles publications sur le Droit du sport- UCAD II, 21 Sept 2013, 16h

CONTACT CRES

Administration: Cité Iba Ndiaye Diadji, n° 1 & 2, Pyrotechnie, près du collège Sacré coeur,  Rue 10 prolongée - Dakar

Recherche et Formations: Point E, Rue de Kaolack x Rue F, Tour de l'Oeuf, En face de la Piscine Olympique Dakar-Sénégal

Tél: (221) 33 864 77 57

Fax: (221) 33 864 77 58

C.P: 12023 - BP 7988

Dakar - Médina

E mail: contact@cres-sn.org

Site Web: www.cres-sn.org

Contactez-nous

PARTENARIAT

Le CRES bénéficie de l’appui technique et financier du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et de l’Initiative Think Tank (ITT).

FLASH NEWS
Création d’un institut de l’Université des Nations unies au Sénégal : le CRES reçoit à Dakar du 03 au 04 mars 2014, le Secrétaire général adjoint de l'ONU, Recteur de l’Université des Nations Unies. Signature d'un accord de siège au ministère des Affaires étrangères ce mardi 04 mars à 17h

Présentation des résultats de la phase pilote du projet sur les Indicateurs de Prestation de Services en Afrique PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Présentation des résultats de la phase pilote du projet sur les Indicateurs de Prestation de Services en Afrique

harouna1

Washington, 19 Novembre 2010 - Le CRES, représenté par M. WASSONGMA, a présenté les résultats de la phase pilote de l’enquête sur les Indicateurs de Prestation de Services en Afrique, cas du Sénégal. La conférence a été organisée par l’AfricanEconomic and Research Consortium (AERC) en collaboration avec la Banque mondiale et la Hewlett foundation.


Note de présentation du projet sur les Indicateurs de Prestation de Services

Malgré les moyens financiers colossaux que mettent en œuvre les gouvernements africains avec l’appui des bailleurs de fonds (Banque Mondiale, FMI) dans la lutte contre la pauvreté, force est de constater que le phénomène ne connait pas de changement significatif dans le continent. D’après les études publiées dans la revue « Agriculture & Développement rural » de février 2005, l’Afrique subsaharienne ne serait pas en mesure de réaliser les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), à l’horizon 2015.



Cette inefficacité des politiques africaines montre clairement que les seules mesures budgétaires ne  suffisent pas à lutter efficacement contre la pauvreté. Pour que les résultats escomptés puissent être obtenus, les ressources mises à disposition par les gouvernements doivent être utilisées à bon escient par les prestataires de services publics au profit des bénéficiaires. Malheureusement, on manque de nos jours, d’indicateurs qui mettent l’accent sur l’évaluation des prestations de services. La plupart de ceux qui existent se focalisent sur les résultats enregistrés par les bénéficiaires et ne tiennent pas compte du processus de transformation des intrants en résultats. Or la connaissance de ce processus, tout comme les prestations de services présentent l’intérêt d’améliorer les résultats engrangés lorsque ces derniers s’avèrent insuffisants.

harouna2

L’accès à des services de qualité, particulièrement dans la santé et l’éducation est reconnu comme un atout fondamental pour le bien-être et le développement économique. Cependant en Afrique et dans les autres pays en développement, les services fournis dans ces domaines ne sont pas de bonne qualité et sont parfois même inexistants. En effet, soit les structures scolaires et sanitaires ne sont pas fonctionnelles à cause de l’absentéisme du personnel, soit, le personnel, s’il est en place, ne fait rien pour servir les bénéficiaires (patients ou élèves).

C’est dans ce contexte que le Consortium pour la Recherche Economique en Afrique (CREA), avec le soutien financier et technique de la Fondation Hewlett (FH) et la Banque Mondiale (BM) a initié un programme de recherche sur de nouveaux indicateurs qui pourraient permettre aux populations et autorités locales d’apprécier la qualité et la performance des services fournis par les prestataires publics.

harouna3

L’objectif est de construire un ensemble d’indicateurs appelé Indicateurs de Prestation de Services (DSI pour Delivering Service Indicators) afin de mesurer la performance des services publics rendus aux bénéficiaires. Le DSI vise à renforcer le suivi et l’évaluation des systèmes de prestation de service et la bonne gouvernance. Il permettra aussi de faire la comparaison des performances à l’intérieur d’un pays ou entre pays au cours du temps, ce qui sera particulièrement utile en ce sens qu’il permettra à chaque pays d’améliorer la qualité de ses services en s’inspirant du système d’organisation du pays ayant le meilleur indicateur.

La construction de tels indicateurs suppose la disponibilité de données, à jour, permettant la comparabilité entre pays. Une enquête répondant aux objectifs de l’étude sera réalisée dans les pays concernés à cet effet.

Le Sénégal (pays francophone) et la Tanzanie (pays anglophone) ont été sélectionnés pour la phase expérimentale du projet qui se limitera à deux secteurs sociaux cités précédemment : la santé et l’éducation.

Le Consortium pour la Recherche Economique et Social (CRES) assure la mise en œuvre de la collecte et l’entrée informatique des données pour le cas du Sénégal. Ce travail se fera avec l’appui technique de l’Institut National d’Etude et d’Action pour le Développement de l’Education (INEADE) pour le volet « Education » et de l'Institut de Santé et Développement (ISED) pour le volet « Santé ».

Objectifs


Le projet se propose de construire un indicateur quantitatif appelé Indicateur de Prestation de Services, en anglais ServiceDeliveringIndicators(SDI) afin de mesurer la performance des services fournis dans les structures primaires publiques de santé et d’éducation. Les Indicateurs de Prestation de Services visent à renforcer le suivi, le contrôle et l’évaluation des systèmes de livraison de service et la bonne gouvernance.Les principaux objectifs recherchés pour ces indicateurs sont les suivants :

-          L’indicateur doit quantitatif et non qualitatif ;

-          L’indicateur doit être objectif et basé sur l’observation des prestataires de services et non sur la perception des bénéficiaires ;

-          L’indicateur doit être robuste ;

-          L’indicateur doit permettre des comparaisons inter-pays et intra-pays au fil du temps ;

-          L’indicateur doit pouvoir indiquer des directions qui permettront d’améliorer la qualité de l’éducation et de la santé ;

A l’image de l’indicateur du climat des affaires Doing Business, l’Indicateur de Fourniture de Service (DSI) compte faire un classement, régulier et à une périodicité courte, des pays selon la qualité de leurs prestations dans les structures de santé et d’éducation.

Méthodologie

On part sur le principe qu’un service de qualité est une combinaison des actions gouvernementales, des efforts mis par les prestataires dans l’utilisation des intrants, du niveau de connaissance des prestataires et bien d’autres paramètres parmi lesquels le comportement des bénéficiaires. Comme en économétrie, on se propose de formaliser une relation qui met en lien la qualité des services (variable exogène) et les actions gouvernementales, les efforts et connaissances des prestataires de service (variables endogènes). Cela revient à trouver la fonction f tel que :

fonction


D’après la relation ci-dessus on voit que pour évaluation la qualité des services fournis, on a besoin des données sur les actions du gouvernement, les efforts et le niveau de connaissance des prestataires (maitres, infirmiers,…). Ces données nécessaires seront collectées auprès des structures de santé et d’éducation par enquête micro-économique. Les intrants seront mesurés par observation des infrastructures et inputs présents dans les structures. Les efforts et connaissances seront mesuré par observation et test des personnels de santé et d’éducation. Les actions des gouvernements seront mesurées par le système de financement des structures.

Afin de garantir la comparabilité de l’indicateur, la méthodologie qui sera conçue, sera appliquée dans tous les pays.

Résultats de la phase pilote


tableau1


Perspectives d’avenir du projet

La phase pilote a permis de tirer des leçons et de prendre des mesures pour la phase active du projet. Les incitateurs du projet  comptent le mener sur 30 pays africains avec une périodicité de deux ans. En plus de l’éducation et la santé, le projet s’élargira à d’autres secteurs sociaux primordiaux comme l’eau et l’assainissement.


Calendrier de la conférence

Benchmarking the Quality of Service Delivery in Sub-Saharan Africa

Expert Review Meeting, November 19, 2010

FACILITATOR AGENDA

 

tableau2

tableau3