Une mission de l’UEMOA pour évaluer le CRES dans le cadre du PACER

Dans le cadre du Programme d’Appui et de développement des Centres d’Excellence régionaux (PACER), outil de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) pour promouvoir l’enseignement supérieur et la recherche de la sous- région, le CRES a reçu ce mercredi 12 juillet, une mission d’évaluation conduite par M. Mohamadou Sy.

Pour rappel, c’est 10 mai 2002 que l’UEMOA s’est doté d’une charte sur le Programme d’Appui et de Développement des Centres d’Excellence Régionaux au sein de l’union. Cette dernière a été ratifiée par l’ensemble des  ministres chargés de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation professionnelle des Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). L’objectif était de répondre à plusieurs préoccupations :

·         Lutter contre la marginalisation continue de l’Afrique dans le processus de production du savoir.

·         Donner une place privilégiée de l’enseignement supérieur dans l’accompagnement des réformes engagées dans les différents pays.

·         Mettre en place des centres d’excellence pour accélérer le processus d’intégration régionale.

·         Mettre en œuvre des actions communes en matière d’enseignement supérieur, de recherche scientifique et de formation professionnelle au sein de l’UEMOA.

·         Mettre en place de centres d’excellence capables de soutenir la concurrence internationale en matière de formation supérieure et de recherche.

·         Dynamiser la recherche- action par le développement des centres d’excellence.

·         Former des ressources humaines de haut niveau.

 

Pour atteindre ces objectifs, l’institution a mis en place le PACER, un important instrument de promotion des institutions de recherche des pays membres. Aussi, le programme accompagne-t-il le CRES à travers son volet « mise à niveau », ainsi que d’autres centres de recherche d’Afrique de l’Ouest, pour à terme, qu’ils intègrent le label centres d’excellence régionaux de l’UEMOA.

Le programme de mise à niveau, entamé au CRES depuis 2012, a pris fin en 2015. Il faut dire que cette exigence d’excellence est une préoccupation du CRES qui s’est doté dès 2013, d’un plan stratégique ambitieux, qui vise à faire du consortium un centre de référence au niveau régional et international. C’est précisément pour évaluer les progrès réalisés par le CRES durant la période, que la mission d’évaluation a été reçue dans les locaux du consortium.

 La journée de mercredi a été riche en échanges entre la mission et la direction du CRES, mais également avec les chercheurs, les différentes directions, les doctorants, etc.