Création d’un pôle de prestation de services au CRES

PRESENTATION SOMMAIRE DU CRES

Le CRES est un centre de recherche créée en 2004 par un groupe d'enseignants-chercheurs de diverses disciplines (Economie, Droit, Techniques quantitatives, Sociologie) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). L’initiative vise à répondre aux besoins du marché africain en compétences de haut niveau sur les questions relatives aux politiques nationales et aux grands programmes en cours d’élaboration. Ainsi, les chercheurs du CRES sont impliqués non seulement dans l’élaboration des politiques de développement, dans le suivi, l’évaluation de la mise en œuvre mais aussi dans la mesure de l’impact de celles-ci au plan économique et social.

1.1 Domaines d’activités du CRES

Le CRES intervient dans : (i) la conception et mise en œuvre de programmes de recherche et d’études en économie, éducation, droit, sociologie et techniques quantitatives ; (ii) la conduite de recherches et d’études pouvant contribuer à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation d’impact des politiques économiques et sociales ; (iii) le développement de modules de formation ; (iv) l’organisation de diverses manifestations scientifiques et (v) la publication des résultats de ses recherches. Les travaux effectués dans ces différents domaines sont disponibles sur le site www.cres-sn.org.

1.2 Capacités techniques et de gestion du CRES

Le CRES dispose de ressources organisationnelles, humaines, institutionnelles, et un système de gestion sur lesquels il s’appuie pour la mise en œuvre de son plan stratégique et de ses activités.

Ø Les ressources organisationnelles : la Recherche est le cœur de métier du CRES ce qui justifie dans son organigramme la présence de six départements de recherche couvrant les domaines d’investigation que sont : (i) les départements : Croissance, inégalité, genre et pauvreté, (ii) Economie de l’information et de l’innovation ; (iii) le département mondialisation, intégration régionale et développement local ; (iv) le département secteur rural ; (v) le département économie des ressources humaines et enfin (vi) le département droit.

Pour son administration, le CRES dispose d’une direction exécutive coordonnant l’administration de manière globale, et s’appuie sur une direction administrative et financière, une direction de la communication, un service de suivi évaluation et un Pôle de Prestation de Services. La synergie de ces différentes composantes participe à la promotion et à l’essor du CRES.

Ø Les ressources humaines : Le CRES dispose d’un personnel à profil très diversifiés couvrant les besoins de ses services, il compte un effectif de 34 personnes comprenant : des chercheurs et chercheurs associés (19) des statisticiens (4), des administratifs (6), des chargés de publication (2), et des chargés de projets (3). Les doctorants au nombre cinq ainsi que des personnes ressources dans divers domaines sont aussi mis à contribution. Ils assistent les chercheurs dans la réalisation des plans d’actions des départements. Le CRES recourt à un pool de personnes ressources actif dans les différentes sphères de l’économie nationale et en Afrique.

Ø Les ressources institutionnelles : Depuis 2007, les départements de recherche, ont mis en œuvre plus de 50 projets de recherche appuyés par divers bailleurs parmi lesquels on peut noter : le CRDI, la Banque Mondiale, différents Ministères du Gouvernement du Sénégal, l’IFPRI, la CEDEAO, le PNUD, l’UNICEF, le PANOS, l’USAID, l’AERC, la CONFEMEN, l’Union européenne, etc. L’essentiel de ces travaux ont fait l’objet de publications dans des bulletins d’information, des ouvrages, des cahiers de recherche et des revues scientifiques. Ces documents de recherche sont disponibles dans le site du CRES www.cres-sn.org.

Ø La gestion : L’efficacité dans la gestion financière et sa transparence est un résultat recherché ; ce qui fait que le CRES dispose d’un manuel des procédures précisant les rôles et responsabilités des acteurs ainsi que leur cadre de collaboration. Un système analytique informatisé facilite la gestion des données provenant des différents projets. Les états financiers sont produits trimestriellement selon le bailleur et agrégés pour faire le point de la situation financière globale. Les rapports sont élaborés chaque semestre. Ces informations font l’objet de partage au sein de la direction exécutive et dans les instances appropriées pour le traitement de ces questions.

Les comptes du CRES clos le 31 décembre de chaque année, sont arrêtés par son Conseil d’Administration et revus annuellement dans le cadre d’un audit financier. Les performances du CRES sont suivies annuellement par le service du suivi évaluation. Les résultats sont consignés dans un rapport partagé entre les acteurs pour en tirer le meilleur profit en termes de forces et de faiblesses dans la réalisation de résultats du plan d’action.