2001_LE FINANCEMENT DE L EDUCATION AU SENEGAL

Alors que la crise économique mondiale continue d’imposer des contraintes budgétaires aux nations d’Afrique, l’éducation est devenue l’un des secteurs où les effets des mesures d’austérité se font le plus visiblement sentir.

Face à des ressources financières décroissantes et à une demande sans cesse accrue pour les services d’enseignement, planificateurs et économistes du secteur de l’éducation, déjà aux prises avec de sérieuses contraintes, sont pressés d’acquérir les techniques et compétences qui permettront de régler les budgets actuels de façon optimale et d’envisager des ressources jusque-là inexploitées. ider les ministères de l’éducation et des finances à formuler et à mettre en œuvre des politiques et des budgets adéquats, ouvrir des voies de communication entre ces institutions et diffuser les meilleures pratiques sont quelques-uns des objectifs visés par le Groupe de travail sur les finances et l’éducation.